Contenu du cours
1 – Renouer avec vos envies profondes.
- Préparer son chemin, se mettre dans de bonnes conditions. - Se donner RDV : la lettre à soi. - Se reconnecter à ses meilleurs souvenirs et ses ressources. - Approfondir sa connaissance de soi avec son entourage.
0/4
3 – Découvrir quel est votre “juste milieu”.
- Se tester avec une vision systémique. - Découvrir votre biotope, votre place écologique.
0/3
PRENDRE UN TEMPS DE PAUSE
Faire un break : laisser maturer. - Ne rien faire. - Méditation de pleine conscience.
0/1
4 – S’inspirer de ce qui existe et de ce que font les autres.
Découvrir des métiers pour soi, des métiers pour la planète ou les deux. - Des témoignages inspirants. - Explorer le monde dont on a besoin.
0/4
5 – Choisir sa meilleure vie.
Le temps du choix. - Se laisser guider par son intuition, son inspiration et des analogies. - Écrire sa vie idéale et ses priorités. - Définir son design de vie professionnelle.
0/3
EN CONCLUSION
Pour conclure simplement... à vous de jouer !
0/1
Mon juste milieu
À propos de la leçon

3 - S'orienter : Découvrir quel est votre "juste milieu".

Découvrir votre biotope, votre place écologique.

L’idée de place écologique, de biotope, résonne fort avec l’idée d’être connecté à la nature et son environnement naturel, de faire partie d’un tout plus grand que soi et d’y être connecté et en interdépendance. Le biotope est l’endroit dans lequel on se sent bien et pour lequel on est fait. C’est une place occupée par une espèce dans un écosystème : son habitat et son rôle.

 

Dans les écosystèmes, une place durable est celle dans laquelle on peut recevoir et produire l’abondance à partir de nos talents naturels. On peut également y vivre en s’adaptant aux aléas de notre environnement.

 

Imaginons une graine faite pour pousser dans une terre de bruyère, plantée dans une terre argileuse. Il est fort probable qu’elle peine à donner le meilleur d’elle-même, qu’elle ne parvienne pas à grandir ou à s’épanouir et encore moins à générer l’abondance. Déplacer cette graine dans un terreau favorable et elle trouvera une place durable qui lui permettra d’utiliser tout son potentiel. Il en est de même pour vous.

 

Mettre de la cohérence dans votre vie professionnelle c’est trouver votre juste place, celle pour laquelle vous êtes fait.

Vous devez mettre vos envies, vos passions en relation avec vos talents naturels et le contexte économique dans lequel vous vous exprimez.

 

Il vous faut alors travailler sur 3 points fondamentaux : 

  1. Ce que vous êtes naturellement.
  2. Ce pour quoi vous pouvez être rémunéré c’est-à-dire ce que vous savez faire suffisamment correctement.
  3. Ce dont le monde a besoin pour régénérer les écosystèmes.

1. Ce que l’on est.

Lecture systémique de la fonction des êtres humains dans leur biotope :

Un système est un ensemble d’éléments différenciés en interaction évoluant dans un contexte avec comme finalité de se maintenir.

 

Tout système social est composé de plusieurs êtres humains, il cherche l’équilibre entre la stabilité (l’ordre) et le changement (le désordre) en vue de maintenir sa survie. Pour conserver cet équilibre et donc pour la survie de nos groupes, de nos organisations, nos institutions, nous remplissons chacun des fonctions qui permettent de :

 

  • Comprendre et analyser notre patrimoine.
  • Transmettre notre patrimoine 
  • Reproduire les acquis du patrimoine par la répétition, la reproduction.
  • Réparer notre patrimoine, nos acquis matériellement  
  • Soigner le vivant.
  • Faire évoluer ce patrimoine en innovant avec le mental.
  • Faire évoluer en créant avec le sensible.
  • Fédérer autour du patrimoine et le réguler pour maintenir l’équilibre.

 

Chacun a des prédispositions pour occuper une de ces fonctions dans un groupe. Il va naturellement s’ajuster à son environnement et occuper une fonction. En s’ajustant, il va développer des compétences en lien avec cette fonction qui va maintenir l’équilibre du groupe. Évidemment il peut aussi remplir une fonction qui déséquilibre le groupe; mais nous n’allons pas ici rentrer dans ce niveau de complexité car ce n’est pas l’objet de cet exercice.

 

Vous allez maintenant passer un test qui va vous permettre de déterminer votre préférence de fonctionnement dans un groupe. Cela va vous éclairer sur la façon dont vous participez à l’équilibre de votre écosystème.

Ce test n’a pas de validité scientifique mais il a le mérite de s’appuyer sur des fondements théoriques et particulièrement sur l’approche systémique. Le résultat n’a pas de valeur absolue, c’est une vision à un instant T, qui peut évoluer et qui peut éclairer ou non un parcours.

C’est toujours votre vérité qui comptera in fine. Si cela ne vous parle pas et que vous n’êtes pas d’accord, dites vous bien que c’est vous qui avez raison.

Découvrir votre place écologique

1 / 48

On dit de moi que j’ai du talent quand je crée quelque chose : un texte, une peinture, une musique.

2 / 48

Je suis à l’aise quand je peux dupliquer un modèle, le copier ou l’imiter.

3 / 48

Je remets en question facilement ce qui existe pour proposer de nouvelles choses.

4 / 48

Depuis que je suis petit.e j’aime créer de nouvelles choses, inventer, imaginer des solutions, concevoir des systèmes ingénieux.

5 / 48

Je préfère me référer à ce que je connais déjà pour reproduire des choses, des objets, des systèmes, des procédures plutôt que d'inventer.

6 / 48

Même si je ne me sens pas doué.e, j’ai un vrai et profond plaisir à créer, peindre, dessiner, construire des choses à partir de mon inspiration.

7 / 48

Quand un groupe ou une personne ne comprend pas quelque chose, de mon côté il ne m’est pas difficile de comprendre ou de chercher des éléments de réponse.

8 / 48

Quand je suis avec les autres j’aime parler, être écouté.e.

9 / 48

Depuis que je suis petit.e j’aime comprendre, analyser, décortiquer ; j’ai toujours posé beaucoup de questions.

10 / 48

Il est naturel pour moi et les autres que je coordonne le groupe d’amis ou de collègues et je suis doué.e pour le faire.

11 / 48

Je m’intéresse aux sciences, j’aime lire des articles scientifiques concernant la biologie, la physique, la nature, l’espace, l’univers, etc.

12 / 48

J’aime bien conduire des groupes dans des activités et je suis souvent écouté.e quand il faut gérer le groupe.

13 / 48

Je sais réparer des objets assez facilement.

14 / 48

On dit de moi que je suis capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui.

15 / 48

Les amis m’appellent quand ils ont besoin d’une oreille attentive.

16 / 48

Depuis que je suis tout.e petit.e je cherche à bricoler des objets, les réparer, les reconstruire.

17 / 48

J’aime construire, fabriquer des choses utiles, sans forcément innover.

18 / 48

On fait souvent appel à moi pour expliquer des cours, des devoirs, des notices, des notes, des contenus de réunions.

19 / 48

J’aime bricoler si cela permet d’innover.

20 / 48

J’ai des facilités pour transmettre aux autres mes connaissances.

21 / 48

Il m’arrivait souvent de réconcilier les gens ou les copains.

22 / 48

On dit de moi que j’exécute facilement ce qui est demandé et cela ne me pose pas de problème.

23 / 48

Depuis tout.e petit.e, je crée des choses à partir de mon inspiration et je me sens doué.e pour cela.

24 / 48

Quand quelque chose ne fonctionne plus, c’est tout naturellement que l’on vient me trouver pour arranger la situation.

25 / 48

Je ne cherche pas à jeter ce qui ne fonctionne plus, je cherche d’abord à voir comment je pourrais le réparer, j’aime donner une seconde vie aux choses.

26 / 48

Il est naturel pour moi de chercher à comprendre le fonctionnement de ce que je découvre de nouveau.

27 / 48

Je suis fort.e pour faire en sorte que les gens s’entendent.

28 / 48

Je sais facilement lire des schémas et construire à partir de plans.

29 / 48

On dit de moi que j’ai du flair et que je sais deviner de quoi on va avoir besoin plus tard, j’anticipe les besoins à venir en proposant de nouvelles façons de fonctionner.

30 / 48

Je suis à l’aise pour faire rire les autres, j’ai de l’humour.

31 / 48

J’aime faire des calculs, je suis à l’aise avec les chiffres.

32 / 48

Quand il faut organiser des groupes, les autres peuvent compter sur moi.

33 / 48

J’apprécie d’avoir de nouvelles idées, de m’appuyer sur des réflexions existantes pour concevoir de nouvelles façons de penser.

34 / 48

Depuis que je suis petit.e, j'entraine les autres à être ensemble, j’arrive à rassembler.

35 / 48

J’ai tendance à poser des questions sur la vie des personnes, leurs émotions, ce qu’elles ressentent.

36 / 48

Je sais créer des choses, de l’art, des peintures, textes, musiques, compositions qui transmettent un message et une émotion.

37 / 48

J’aime semer, planter, arroser, voir pousser des légumes, des fleurs.

38 / 48

Quand je rencontre de nouvelles personnes, il arrive souvent qu’elles me parlent spontanément de leurs difficultés même si je ne les connais pas encore très bien.

39 / 48

Je m’intéresse à la psychologie, au développement personnel, aux relations humaines.

40 / 48

J’aime passer du temps à contempler des œuvres artistiques (danse, théâtre, peinture) et cela me transmet des émotions ou cela me fait réfléchir.

41 / 48

J’aime m’occuper des personnes malades ou aider des personnes qui ont des problèmes, j’aimerais pouvoir les soigner ou les aider.

42 / 48

Il m’arrivait souvent de chercher des réponses aux questions que je me posais dans des livres, dans des dictionnaires ou de poser des questions aux adultes.

43 / 48

Quand il faut réfléchir à de nouveaux projets, je suis très à l’aise.

44 / 48

Depuis que je suis petit.e, j’aime aider les autres, les écouter et aller à leur secours quand ils sont en difficulté.

45 / 48

Je suis habile de mes mains, je sais facilement manipuler des outils pour réparer une plomberie, un objet, une pièce mécanique.

46 / 48

Les autres disent de moi que j’ai de l’or dans les mains pour restaurer des objets, je suis fort.e pour raccommoder, rapiécer, faire du neuf avec de l’ancien.

47 / 48

Je suis fort.e pour vendre mes idées et argumenter mon point de vue.

48 / 48

Depuis que je suis petit.e, on dit de moi que je parle beaucoup.

Cette fonction correspond aux activités qui visent la science, la recherche, les métiers en lien avec l’analyse, la compréhension, la recherche de méthodes, de théories, de concepts…

Mots clefs : science, physique, biologie, mathématiques, calculs.

Cette fonction correspond aux activités qui visent la transmission des informations (enseignement, communication), la transaction de valeurs ou d’objets (la vente, le commerce). 

Mots clefs : communiquer, enseigner, promouvoir, mettre en relation, transmettre, apprendre.

Cette fonction vise à reproduire des modèles qui permettent de couvrir nos besoins fondamentaux (construire un habitat, cultiver des légumes, etc.)

Mots clefs: construction, schéma, plan, culture, procédure, processus.

Cette fonction correspond aux activités qui visent la réparation matérielle, les métiers manuels, tout ce qui vise à maintenir en bon état le matériel.

Mots clefs : bricolage, artisanat du bâtiment, construction (bâti), restauration (art), maintenance (industrielle).

Cette fonction correspond aux activités qui visent à maintenir en vie et en bonne santé physique et mentale ; mais aussi à maintenir des relations saines entre les humain.e.s.. 

Mots clefs : soin, soutien, écoute, bien-être, conseil.

Cette fonction correspond aux activités qui visent à innover, avoir du flair, faire grandir les projets, discerner les contours du futur des projets, créer des ponts entre les disciplines, concevoir des designs, réaliser de la R&D… 

Mots clefs : Innovation technique, technologique, recherche, développement, création.

Cette fonction correspond aux activités qui visent à être créatif, imaginer, faire rêver, susciter les émotions.

Mots clefs : art, culture, littérature, théâtre, musique.

Cette fonction vise à trouver un moteur commun, un lien social : rassembler, coordonner mais aussi réguler, contrôler. On va retrouver des postes de cadres, gestionnaires, coordinateur, contrôleur.

Mots clefs : animer, coordonner, coopérer, rassembler, fédérer, faire respecter.

Et comme tout n’est pas si simple !

 

Certains métiers se trouvent au croisement de plusieurs fonctions. Par exemple, le métier de chercheur vise à comprendre, analyser et produire des connaissances. On se trouve au carrefour de deux fonctions.

 

La politique va être transversale aux fonctions de fédérer, réguler, transmettre, faire évoluer, innover. 

 

Vos résultats vous permettront de regarder ce qui est dominant dans votre profil et d’appréhender ensuite les métiers qui pourraient correspondre.

 

Alors ? Quel est votre biotope, votre place écologique et la plus naturelle ?

Notez-le dans votre carnet de route !

Vous venez de réaliser un test pour découvrir votre juste milieu et vous inspirer dans votre orientation professionnelle. Mais vous souhaitez aussi peut-être en savoir davantage sur votre personnalité et la correspondance entre votre personnalité et les différents métiers qui existent.
Le test RIASEC est un test classiquement utilisé dans les bilans de compétences pour approfondir la question de l’orientation professionnelle. Pour approfondir votre travail, réalisez ce test complémentaire.
Dans le prochain exercice, vous découvrirez ce pour quoi vous pouvez être rémunéré. Bon travail !